Pier Paolo Calzolari au Nouveau Musée National de Monaco

Image
Vue de l’exposition « Pier Paolo Calzolari – Casa ideale », Nouveau Musée National de Monaco – Villa Paloma. Pier Paolo Calzolari, With usura, 1971. Senza titolo [L’aria vibra del ronzio degli insetti], 1977. Photo : NMNM/Andrea Rossetti, 2023 © Pier Paolo Calzolari / Adagp, Paris
Image
Vue de l’exposition « Pier Paolo Calzolari – Casa ideale », Nouveau Musée National de Monaco – Villa Paloma. Pier Paolo Calzolari, Senza titolo [Materassi], 1970. Photo : NMNM/Andrea Rossetti, 2023 ©Pier Paolo Calzolari / Adagp, Paris

Il fait partie des figures de l’Arte Povera italien, et son travail de plasticien relève fondamentalement d’une démarche alchimique, où il va chercher l’au-delà de la matière à travers l’art. Pier Paolo Calzolari cherche le noir absolu, et le blanc aussi. Tantôt ce sont ainsi des écritures qui émergent de cristaux de sel brûlé. Tantôt c’est le blanc d’une table givrée qui reforme chaque jour un tableau. Loin d’une peinture distrayante ou décorative, l’œuvre de Calzolari, connu pour les rencontres qu’il organise entre le végétal et la lumière dans l’espace des musées, est fondamentalement existentielle, profonde.

Jusqu’au 7 avril
“Pier Paolo Calzolari : Casa Ideale”
NMNM – Villa Paloma
56 boulevard du Jardin Exotique, Monaco
Tél. +377 98 98 48 60

Pour partager l’article :