Rachel Baes à la Galerie Retelet à Monaco

Image
Rachel Baes, La tentation de Saint Antoine, 1973. Crédit de l’artiste
Image
Rachel Baes, Voltaire, 1967. Crédit de l’artiste
Image
Rachel Baes, L'entretien rétrospectif, 1950. Crédit de l’artiste
Image
Rachel Baes, Le retable, 1960. Crédit de l’artiste

Pour les 40 ans de la disparition de Rachel Baes, la galerie a choisi de mettre à l'honneur cette artiste surréaliste belge dans un solo show. « C'est la première exposition qui lui est exclusivement consacrée depuis sa rétrospective à la Galerie Isy Brachot en 1976 », s’enthousiasme Augustin Retelet. Ayant côtoyé Eluard, Breton, Magritte, Rachel Baes reste encore méconnue et c’est ici l’occasion d’une première (re)découverte de son travail. Après une série de tableaux qu’elle qualifia avec humour de période « choux-fleurs », l’artiste a développé une peinture inspirée de l’histoire de l’art flamande, travaillant sur des sujets historiques et des thèmes classiques. L’une des grandes particularités de son œuvre ? C’est une expression autobiographique intime, qui témoigne aussi de toute une époque.

Jusqu’au 31 décembre, du lundi au vendredi de 10h à 19h30
« Rachel Baes »
Galerie Retelet
7 boulevard des Moulins, 98000 Monaco
Tel. +377 99 90 84 00

Pour partager l’article :