Faire, nager, s’envoler à la Gaya Scienza à Nice

Image
Laure Prouvost, « Sunday, GrandMa », 2022, installation vidéo. © Laure Prouvost
Image
Marcelle Cahn, « La Nageuse », 1930, huile sur toile, 40x60 cm. © R. Kriege

C’est un lieu à découvrir à partir de ce week-end. Un espace imaginé pour permettre aux artistes d’expérimenter, accueillir le public lors de rencontres, et cultiver une approche sensible de l’art et des sentiments qu’il engendre. A l’origine de ce projet ? Eric Castaldi et sa fille Anna Castaldi, cofondateurs du Fonds de dotation La Gaya Scienza. Pour cette exposition inaugurale, une dizaine d’artistes a été invitée autour de Marcelle Cahn et sa toile La Nageuse, dont la silhouette semble devenir liquide. Soudain, des ailes viennent alors pousser dans le dos avec la plasticienne Laure Prouvost. Laëtitia Bourget se met à observer les cycles de son corps et des saisons, tandis que l’artiste Hélène Bertin se reconnecte aux rituels anciens. A travers ces propositions, le corps devient alors évanescent, ses gestes se mêlent aux matières, dans cet espace en perpétuelle métamorphose qu’est le vivant.

Vernissage le 4 novembre à 14 heures. Exposition jusqu’au 16 mars

« Faire, nager, s’envoler »
La Gaya Scienza
9 bis rue Dalpozzo, Nice
Tél. 07 60 41 64 54

Pour partager l’article :