Image

PORTRAITS

Ils sont artiste, cheffe étoilée, designer ou apiculteur, pilote automobile ou créatrice de mode. Leur point commun ? Ces personnalités glamour ou au cœur de la vie culturelle, économique et sociale régionale sont les moteurs de l’actualité azuréenne. Découvrez sans filtre le témoignage de leur parcours, leurs rêves, leurs ambitions et leurs projets à venir.

novembre 2019

Delphine Thierry

  • L'art de la parfumerie

2HD.jpg

L'art du parfum est raffiné, intime. Hypercérébral aussi. Tous les matins, j'aère en grand ma maison et pars me promener en forêt. Au retour, avec le nez frais, j'évalue les essais et les associations réalisés la veille dans l'après-midi. Le parfum 100 % naturel, voilà mon truc, introduit-elle. Depuis les hauteurs de Grasse, où elle vit et travaille, Delphine Thierry dévoile sa conception très atypique de la parfumerie. « Très jeune, à l'âge de 15 ans, j'ai su que le sens olfactif guiderait ma vie. » Si bien qu'au début des années 90, après un DUT de chimie, elle suit l'école l'ISIPAC à Versailles – la seule à l'époque et sur concours – fondée par la Maison Guerlain. Major de sa promo et après deux stages avec Jacques Polge chez Chanel et un autre à New York chez IFF (International Flavors & Fragrances) où elle passera ensuite 6 ans en tant que parfumeuse apprentie, elle décide de s'installer en France. En 2007, elle lance Inspiration Libre afin de collaborer avec les marques prestigieuses telles que Floratropia, Lubin et Masque Milano pour lesquelles elle crée des eaux de toilette et des parfums subtils mais aussi Claepsidra, marque de bougies de luxe écoresponsable. Elle imagine aussi des signatures olfactives pour des hôtels et des parfums de produits de soin. Quant à la durée nécessaire pour mettre au point un jus, Delphine explique qu'il n'y a aucune règle. « Cela peut aller très vite ou bien durer plus de six mois entre la première proposition et le produit final. Mes préférences s'orientent plutôt vers le bois, la terre, les feuilles, les écorces, les épices… mais j'adore travailler l'iris, l'angélique, l'osmanthus, les tubéreuses… » Ceinture noire de karaté et amoureuse de son jardin qu'elle entretient avec un soin extrême, Delphine aime aussi savourer l'odeur du temps avec ses proches. Comme un autre vrai luxe.

Inspirationlibre.com

Pour partager l’article :

+ de portraits