novembre 2016

Cap 3000

  • Rénovation phase 1 terminée !
 
 vv cap 3000

1 Un design extérieur entre mer, ciel et fleuve avec une façade rideau toute en transparence et des lignes ondoyantes. - 2 L’écran géant immersif du dispositif Digital Wave, assorti de piliers équipés de résilles LED pour en relayer les images. - 3 Plus de volume et d’espace dans la nef centrale. - 4 Des canapés hi-tech où recharger son smartphone. - 5 Des lignes très « croisière de luxe » pour prendre le large le temps d’une parenthèse shopping.

En attendant la construction d’une nouvelle extension, le centre commercial s’est offert un superbe lifting pour 200 millions d’euros.

 

Si on ne peut pas encore parler de véritable inauguration, le 23 septembre dernier marquait quand même la fin d’une étape importante et décisive pour Cap 3000. Après deux ans et demi de travaux, la première phase du grand chantier qui aboutira à l’orée 2019 à la complète modernisation du site venait de se terminer. « Notre souci premier, explique Gilles Boissonnet, président du directoire d’Altarea Commerce, était en attaquant ce projet de respecter l’esprit de Cap 3000 et celui de ses clients fidèles depuis 40 ans, c’est-à-dire réussir le compromis de la modernité sans tomber dans l’ostentatoire. » Un projet ambitieux car, mises à part quelques retouches en 1979, 1989 et 1996, le centre était pratiquement dans son jus depuis sa construction en 1969. « L’intervention, poursuit-il, s’est tout d’abord faite sur la reformulation de l’accessibilité, notamment avec la création d’un tunnel à l’entrée Nord pour faciliter l’accès aux Laurentins et la création d’un parking à étages faisant passer le nombre de stationnement de 3000 à 4000. »

 

Architecture inspirée par les flots
Le parti pris architectural* se définit par la volonté d’ouvrir sur l’extérieur un bâtiment à l’origine refermé sur lui-même grâce, notamment, au rehaussement des espaces intérieurs et à la création de percements au niveau du toit. D’un point de vue formel, le Var s’impose comme source d’inspiration. Par exemple, les méandres du fleuve se retrouvent dans la création de grands rubans
— sorte de casquettes extérieures — ceinturant le bâtiment. Une identité que l’on retrouve dans le design** intérieur, qui a pour ambition de transcender toutes ces formes fluides et de rappeler le milieu naturel marin. Dans cet esprit, des lames de bois au plafond symbolisent les reflets sinueux de l’eau ou les coupes au sol imitent les decks de bateaux. Les matériaux nobles, le bois, le granito (les graviers du Var ont été spécialement utilisés), le verre, le staff, le laiton ont aussi été une priorité tout au long du projet. Le mobilier, quant à lui, est une invitation au départ en croisière grâce à des lignes évoquant l’univers du nautisme.

 

Une expérience client sublimée
Les nouvelles technologies investissent le centre. Par exemple, les assises sont équipées de port USB et de surface à induction pour recharger les Smartphones. Le wifi est gratuit. Des plans interactifs sont à la disposition du public. En téléchargeant l’Appli Mobile Cap 3000, on peut aussi être guidé en temps réel dans le centre par un système de géolocalisation. Pour parfaire l’expérience client, une signature olfactive a été spécialement créée, tandis qu’une nouvelle architecture sonore évoque le bruit des vagues... Innovation encore avec ce qui sera le it-spot du site : un écran géant de cinq mètres de haut planté sur la place centrale. Ce dispositif digital nommé Digital Wave (première mondiale), qui a nécessité deux ans de R & D, permet entre autres au spectateur de jouer avec des orques grâce à la réalité augmentée. Pour les fêtes de fin d’année, les clients pourront l’utiliser comme support pour projeter leurs selfies vidéo. Grand spectacle en perspective !

 

Par Alexandre Benoist