Image

VIVRE SA VILLE

De la création de produits originaux aux nouvelles technologies de l’information et la communication, les entreprises azuréennes sont un véritable atout de la région. Economie, banque, immobilier, urbanisme, architecture… cette rubrique se place au plus près des initiatives et transformations de nos villes. Ici, le concours ArchiCOTE vient également tous les ans récompenser les projets d’architectes les plus engagés et inscrits dans leur territoire.

septembre 2021

Zed

  • « Parfois, regarder les choses sous un autre angle »
  • Concepteur des trophées ArchiCOTE, David Zeller, alias Zed, poursuit le développement de ses œuvres résolument positives, entre nouveaux Flexo et Passwords peints en série limitée.
Image

Et si nous décidions de voir le verre à moitié plein, et pas l’inverse, en cette période incroyable. C’est en tout cas le choix que fait Zed dans ses créations, lui qui aime à partager avec le public son optimisme. Connu pour ses Flexo, ces personnages aux allures de pictogramme qui illustrent à travers leurs gestes nos émotions du quotidien, l’artiste a inventé une posture caractéristique pour le trophée ArchiCOTE. Avec ses mains jointes au-dessus de la tête, ce Flexo vient rappeler l’importance d’avoir un toit et porte pour chaque lauréat un message individualisé. Ayant travaillé cette année à six sculptures monumentales en France, Zed continue à expérimenter de nouvelles matières et couleurs. « A l’origine, les Flexo étaient transparents puisque je les façonnais avec des chutes de récupération. J’en ai fait ensuite des opaques, des métallisés, et j’avais envie de revenir à ce rendu avec du plexiglas transparent aux couleurs pastel », s’enthousiasme Zed. Depuis deux ans, l’artiste développe aussi des tableaux peints dont les messages, en forme d’anamorphose, deviennent lisibles lorsqu’on les soulève. Après les premières versions grand format, il décline depuis cet été ces Passwords en petites éditions. Des multiples à prix accessibles, sur lesquels on peut lire : « Ça ira mieux demain », « La facilité n’est pas toujours la meilleure piste », « On n’est pas tout seuls » ou encore « Et la tendresse bordel ». Face à la sinistrose actuelle, ces œuvres en plexiglas à poser sur la tranche viennent redonner le sourire. L’artiste, que l’on retrouve cet automne dans les salons art3f dans tout l’Hexagone, exposera aussi à l’Espace muséal de Ferrette dès le 20 octobre. Un nouveau lieu de culture de son Alsace natale, et dont l’inauguration est prévue en présence du Prince Albert II de Monaco.

www.zed-art.com

Image
© Jean-François Frey