Image

PORTRAITS

Ils sont artiste, cheffe étoilée, designer ou apiculteur, pilote automobile ou créatrice de mode. Leur point commun ? Ces personnalités glamour ou au cœur de la vie culturelle, économique et sociale régionale sont les moteurs de l’actualité azuréenne. Découvrez sans filtre le témoignage de leur parcours, leurs rêves, leurs ambitions et leurs projets à venir.

décembre 2022

Gaëlle Berthaud

  • Les nouveaux défis du Parc des Calanques

Gaëlle Berthaud

Les nouveaux défis du Parc des Calanques

Image
Gaëlle Berthaud a succédé à François Bland à la tête du Parc national des Calanques.

Gaëlle Berthaud dirige l’établissement public du Parc national des Calanques depuis le 1er septembre dernier. Nommée par le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, cette diplômée de l’Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, de l’Ecole des Ponts Paris-Tech et de l’Institut de hautes études de développement et d’aménagement des territoires en Europe, a acquis une réelle expérience grâce à ses responsabilités successives. A l’issue de son cursus, on la retrouve à la tête du service Aménagement Logement Environnement de la DREAL Marseille (2009-2013), de la direction régionale PACA et Corse de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse (2013-2019) puis de CEREMA Méditerranée (2019-2021).

Dès son arrivée, Gaëlle Berthaud s’est emparée de plusieurs grands dossiers concernant l’avenir de ce vaste Parc de plus de 50 000 hectares qui s’étend sur les communes de Cassis, Marseille et La Ciotat. Le maître mot de ces dossiers semble être « surfréquentation ». La priorité reste la gestion de la surfréquentation terrestre des calanques. Gaëlle Berthaud présentera le bilan du dispositif de régulation des accès mis en place cet été à Sugiton, au CA de fin novembre. C’est ce CA qui définira la suite à donner (la première impression étant très positive.) Cette surfréquentation est également marine et provoque des dégradations de la faune et de la flore marine (notamment les posidonies). Les études du schéma de mouillage, menées avec tous les acteurs de la mer, devraient aboutir à sa mise en œuvre progressive sur 4 zones à l’horizon 2024 (à l’occasion des JO). Enfin, la réécriture de la charte du parc (qui date de 2013) est programmée pour 2027.

Par Maurice Gouiran