Image

PORTRAITS

Ils sont artiste, cheffe étoilée, designer ou apiculteur, pilote automobile ou créatrice de mode. Leur point commun ? Ces personnalités glamour ou au cœur de la vie culturelle, économique et sociale régionale sont les moteurs de l’actualité azuréenne. Découvrez sans filtre le témoignage de leur parcours, leurs rêves, leurs ambitions et leurs projets à venir.

décembre 2019

José & Edmond Eisenberg

  • Revenir à l’essentiel
  • « Il est mon père, mon ami et mon mentor tant au niveau professionnel que personnel »

J_E_EISENBERG_RVB.jpg

 

« Il est mon père, mon ami et mon mentor tant au niveau professionnel que personnel »

Plus qu’une simple entreprise, cette maison de cosmétiques française est une marque ambitieuse et le reflet de la philosophie d’un homme : José Eisenberg. Un personnage dont le parcours force l’admiration et la simplicité : un respect immédiat. Large sourire et poignée de main sincère, notre homme a pour moteur un amour inconditionnel de la femme dont il cherche à sublimer la beauté par tous les moyens. Une passion du beau, associée à une obsession pour l’innovation. Il est né en 1945 dans l’opulence d’une villa, située à proximité du Palais Royal de Bucarest, mais à la révolution communiste sa famille a tout perdu. « Trois années après ma naissance, nous sommes devenus l’ennemi du peuple ». Du jour au lendemain, il s’est retrouvé apatride avant de s’exiler à Florence. « J’ai finalement eu la chance incroyable de me retrouver dans la capitale mondiale de la mode, de l’art et de la technologie. Le berceau de la création artistique ». Armé de sa détermination, le jeune garçon va transformer son destin et devenir apprenti dans un atelier de restauration d’art, avant de créer en une décennie un empire dans le textile. Un parcours incroyable qui le mène aux États-Unis puis à Monaco où la communion de ses différentes passions le pousse à se lancer dans l’univers de la beauté. Quinze années ont été nécessaires à une dizaine de scientifiques pour découvrir ce que José Eisenberg a baptisé : le « Trio-Moléculaire ». L’alliance du meilleur de la nature et de la science. Ses différentes gammes de soins, sa ligne de maquillage et sa collection de parfums reflètent chacun les principes auxquels il tient. Des notions que son fils Edmond défend désormais au quotidien. Sa mission ?
« Etre le gardien de notre temple. Depuis sa naissance, il a été préparé à ça », confie son paternel. Ils forment un duo complémentaire, soudé par un immense respect mutuel. Même élégance, douceur et romantisme, les deux hommes évoluent en symbiose et leur collaboration résonne comme une évidence. « Il est mon père, mon ami et mon mentor tant au niveau professionnel que personnel », confie le trentenaire. L’art, le respect, l’innovation… Ces notions coulent dans les veines de José comme dans celles d’Edmond et garantissent les fondements et l’avenir de la maison Eisenberg.

Par Caroline Stefani