Dévorez le livre « Opération Condor » de Pablo Daniel Magee


Lorsque nous échangeons un clin d’œil complice en guise de bonjour, nous savons que ce dernier café partagé au soleil d’une terrasse saint-rémoise en ce jeudi 29 octobre sera le dernier d’un long moment. Nous savourons notre chaud breuvage en nous rappelant que plus que jamais la lecture est notre compagne de prédilection en ces jours à venir. Et quelle lecture ! L’écrivain que nous rencontrons nous apporte son premier ouvrage… Une pépite. 7 années d’enquêtes, des rencontres inoubliables, des risques quasi quotidiens pour rendre visible le pacte secret de coopération criminelle anti-communiste et contre-révolutionnaire entre les dictatures du Chili, de l’Argentine, du Brésil, de la Bolivie, de l’Uruguay et du Paraguay avec le concours de la CIA du temps d’Henry Kissinger. Baptisée « Plan Condor » cette conspiration aurait engendré un demi-million de morts sur le continent sud-américain et ailleurs dans le monde. Pablo Daniel Magee, journaliste et écrivain, nous livre sur quelques 400 pages (à l’origine le manuscrit en comptait 1200) la découverte effarante des archives de la terreur par l’avocat Martin Almada. 5 tonnes de documents top secret, preuves de cette terrifiante machination géopolitique sur fond de guerre froide. Ce livre se dévore, mêlant les genres de la littérature, à la fois roman non fictionnel, policier, recueil de témoignages, histoire humaine sur fond de biographie.
C’est au cours d’un voyage au Paraguay, pour le compte de l’ONG Graines d’énergies, que le jeune Pablo Daniel Magee (il n’a pas trente ans) rencontre l’avocat. Assis à sa table, à sa gauche, il découvre avec passion la vie de cet homme, torturé 1000 jours durant dans les prisons du général Stroessner pour crime de terrorisme intellectuel, évadé des mêmes geôles pour traquer le « Condor ». « Rentré à Saint-Rémy-de-Provence, nos 6 heures d’échanges sont gravées en moi. Je cogite, je me lance et lui demande si je peux écrire un livre sur sa vie. À sa réponse, oui je vous attends, j’ai compris que ma vie allait être bouleversée. » nous raconte le jeune écrivain. Mesurait-il à quel point ? En 2012, départ au Paraguay, au cœur de l’Amérique Latine, pour 7 années sur les traces de Martin Almada et du Condor. Téléphone sur écoute, boîte mail piratée, suivi, menacé (de mort), la vie du jeune français prend des tournures d’agent secret. Il consulte des mois durant les archives de la terreur, fait le tour du monde avec le héros de son livre, rencontre le pape François et autres chefs d’états. « À travers la vie de Martin Almada, prix Nobel Alternatif, je peux tout raconter de dizaines d’années de géopolitique ! À chaque fois que j’ouvrais une porte des dizaines m’attendaient derrière ! Je les ai poussées avec passion, j’ai dévoré toutes les informations recueillies pour en faire cet ouvrage, qualifié par le journal du Monde Diplomatique comme l’un des 3 livres à lire sur l’Amérique latine »
Vous croyez aux coïncidences ? Lisez ce propos de Pablo qu’il nous confie le regard pétillant. « J’ai vécu très fortement avec la rédaction de ce livre ce que l’on appelle en littérature sud-américaine le « réalisme magique ». Par exemple, la veille de sa découverte des archives, une vieille femme offre à Martin une sauterelle en bois sculpté, qu’il met dans sa poche. Avec émotion car il se revoit en prison. À chaque fois qu’une sauterelle entrait dans sa cellule, un prisonnier était libéré… Lorsqu’il pénètre dans la salle où les 5 tonnes d’archives sont là, 170 000 feuillets jetés par terre dans un amas incroyable et sur lesquels il est obligé de marcher, la sauterelle tombe de sa poche. Il veut la ramasser. Sur quel document a t’elle atterri ? Son dossier, son archive… Magique non ? »
Préfacé par son ami Costa Gravas, cet ouvrage vous transportera.
Un futur prix littéraire ?

« Opération Condor »
De Pablo Daniel Magee
Éditions Saint-Simon
Prix 22€
À commander auprès de vos libraires « clik & collect » locaux
(voir rubrique librairie)

Pablo Daniel Magee et son tout premier ouvrage © DR

Share