logo-paris

PARU DANS COTE MARSEILLE PROVENCE

COTE Magazine»MARSEILLE PROVENCE»Culture»Festival de Lacoste

 

 

 
festival lacoste 2017

 

Festival de Lacoste

  • Le rendez-vous Pierre Cardin
______________
05.2017

Pour sa 17e édition, le festival se met sous le signe de Mozart. Théâtre et musique sont au rendez-vous dans ce lieu atypique que sont les Carrières.

 

Décidément, Pierre Cardin nous emballe par son énergique créativité ! En compagnie d’Ève Ruggieri, son indéfectible complice, ce dernier persiste et signe une superbe programmation.

 

Un festival qui chante
Les voix et Mozart tout d’abord avec un récital de Sonya Yoncheva dont le quotidien allemand Die Welt écrit qu’elle est « la plus belle Violetta depuis Maria Callas ». Elle nous interprétera Massenet, Puccini et Chopin lors d’une soirée qui promet d’être inoubliable. Puis, place à Mozart et son sublime Requiem, une œuvre contant la douleur et la peur de la mort, ce dernier combat qui nécessite pour en sortir vainqueur de grands interprètes, autant pour les voix (Jodie Devos, Trystan Llyr Griffiths, Delphine Haidan, François Lis, le chœur Stella Maris) que pour les instruments et l’orchestration. Puis place aux castrats. Jadis, Mozart tombait sous le charme de deux jeunes sopranistes et composa pour eux. Mais voilà que ces enfants au destin remodelé sont remplacés rapidement par des femmes travesties. C’est la mezzo-soprano Ambroisine Bré, en compagnie de la pianiste Yoshiko Moriai, qui nous fera revivre ces voix incroyables. Enfin, Les Musicales du Luberon et Paul Agnew nous offrent des morceaux choisis du baroque avec Didon comme fil d’Ariane, de Desmarest à Purcell. Suivez les guides, cet été sera chantant à Lacoste.

 

Et la comédie dans tout ça ?
Côté théâtre, le malicieux Gérard Chambre, inconditionnel du Festival, nous a concocté deux soirées à sa manière avec des extraits de trois Feydeau : « On purge bébé », « Mais ne te promène donc pas toute nue » et « Feu la mère de Madame ». Avec sa folie, Georges Feydeau a écrit une centaine de pièces, bouleversant, réinventant les règles du théâtre, et Gérard Chambre nous entraîne à la rencontre de ce tragi-comique, ce dandy pathétique... Comptons sur lui pour un regard inventif. Ensuite, il nous parlera d’amour, au lit, histoire de nous faire du bien au cœur et au corps. Avec lui, six comédiens-chanteurs nous baladeront dans les chambres de l’hôtel des amours. Tout un programme !

 

Du 15 au 24 juillet - Carrières de Lacoste - www.festivaldelacoste.com

 

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
decembre 17 -janvier 18

 

fb-cote