logo-paris

PARU DANS COTE MARSEILLE PROVENCE

Brésil
brezil COTEmagazine

 

Brésil

  • l’avenir, c’est aujourd’hui !
______________
05.2014

À l’orée de la Coupe du monde de football, et en attendant les Jeux olympiques de 2016, le plus vaste pays d’Amérique du Sud impose son énergie créatrice !
La montée en puissance du Brésil au XXIe siècle est sans doute l’un des événements les plus surprenants et les plus inattendus du monde d’aujourd’hui. » Alain Rouquié sait de quoi il parle. Ce politologue et éminent latino-américaniste, ancien ambassadeur de France au Brésil et président de la Maison de l’Amérique latine à Paris, est l’auteur d’un livre référence sur le sujet : Le Brésil au XXIe siècle (Éditions Fayard). Son constat mouche ainsi le général de Gaulle et sa – ô combien – célèbre citation : « Le Brésil est le pays de l’avenir et il le restera. » Il aura donc fallu à peine trente ans – la dernière junte militaire quitte le terrain en 1985 – pour que le pays du futur réalise enfin son destin. « Si l’on compare avec ses rivaux continentaux, l’Argentine, qui était plus riche que lui jusqu’en 1950, ne représente plus aujourd’hui que 1/5 de son PIB. Et l’économie du Mexique, qui égalait celle du Brésil il y a 20 ans, n’en représente plus que la moitié. » Et cela, malgré un tassement en 2013 et une instabilité sociale, ne semble pas près de s’arrêter. En effet, certains prospectivistes annonçaient en 2012 que le Brésil, sixième économie mondiale, serait appelé à devenir la quatrième puissance économique entre 2030 et 2050. Pourquoi ? Jugez plutôt :

1er exportateur de minerai de fer du monde,
1er exportateur de sucre, de café, de jus d’orange, de maïs, de viande, 3e fabricant d’avions commerciaux. Le pays compte aussi sur une réserve de 50 milliards de barils de pétrole et 90 000 hectares de terre agricole, et représente à lui seul 20 % des ressources en eaux potables de la planète. Bref, un géant minier, agricole et industriel, qui en fait rêver plus d’un.

Un pays jeune en effervescence
Le miracle s’explique aussi par des déterminants culturels. Pour Alain Rouquié, « l’immensité géographique et l’exubérance de la nature sont devenues des sujets de fierté nationale. Une idéologie de grandeur nourrit en permanence l’assurance d’une véritable destinée, même dans les moments les plus catastrophiques. Sans parler d’un optimisme invétéré. Le mot d’ordre du président Juscelino Kubitschek, créateur de Brasília dans les années 60 – « Faire avancer le Brésil de 50 ans en cinq ans » – est toujours dans l’esprit de ses dirigeants. » Un pays de tous les possibles, car son histoire reste à écrire, comme le confirme Humberto Campana : « Le Brésil construit son histoire. Il n’est encore qu’un adolescent comparé à l’Europe dont on peut retracer un passé de plusieurs siècles. Il est un pays jeune avec un nouveau regard, un regard non contaminé par le poids de son passé. » La star incontestée (avec son frère Fernando) du design made in Brasil symbolise à lui seul cette effervescence créatrice portée par cette jeunesse. Design, mais aussi architecture, art contemporain, photographie, gastronomie, mode… La création brésilienne bouillonne et distille sa fièvre et ses codes – souvent empreints d’une dimension éthique – au vieux monde. Viva Brasil !

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
octobre - novembre 2017

 

fb-cote