vin decembre
 

La folie des vins 5 étoiles


11.2016

Il est des vins dont les prix flirtent avec un gratte-ciel. Mais une bouteille 5 étoiles est-elle meilleure qu’une autre ?

 

Au-delà de la subjectivité des goûts, les dégustateurs avancent quelques arguments qui invitent au débat. « Un vin très onéreux est souvent issu d’une appellation star dans le monde et il n’y a pas, en côtes-du-rhône Sud ou en côtes-de-provence, des terroirs aussi prestigieux qu’un Clos Vougeot » analyse Hugo Noël de la Cave de Baille. Il y a cependant en Provence des rosés proposés à 90 €, voire 175 € la bouteille, à l’instar du Château d’Esclans, propriété de la famille Lichine, connue pour son fameux Prieuré dans le Bordelais : « Ce domaine s’appuie sur un réseau tropézien de palaces, des propriétaires de yachts, d’acheteurs internationaux qui dépasse la qualité des jus », poursuit Hugo Noël. À Châteauneuf-du-Pape, Château Rayas affiche un rouge, millésime 2007, à 660 € le flacon, noté 98/100 par Robert Parker : « Il n’y a pas de prix maxi, c’est toujours la loi de l’offre et de la demande qui joue, explique le caviste Philippe Gavoty.
Les notes des guides, le prix de la parcelle et le travail du vigneron, justifient ces prix mais il y a aussi le coût de la communication et du marketing ». Pour hisser leurs prix toujours plus haut, certains vignerons de Châteauneuf-du-Pape produisent des microcuvées telle Hommage à Jacques Perrin du château de Beaucastel, année 2000, aux environs de 775 € le magnum ! Le vigneron Henri Bonneau, disparu en mars dernier, proposait des cuvées d’exception et nul doute que sa Réserve des Célestins 1990, actuellement cotée 960 €, gagnera en popularité ces prochaines années. Si les stars de Bandol – Tempier, Pibarnon ou château Pradeaux – trustent la carte des tables étoilées, la notoriété du terroir ne suffit pas à justifier l’inflation tarifaire. Ainsi de Trévallon qui prouve que la qualité des vins seule peut expliquer des tarifs très élevés : le vin de pays blanc de 2013 (75 cl) flirte avec les 414 €.

 

Château d’Esclans : 04 94 60 40 40

Château Rayas : 04 90 83 73 09

Château Beaucastel : 04 90 70 41 15

Trévallon : 04 90 49 06 00

Domaine Tempier : 04 94 98 70 21