logo-paris

PARU DANS COTE MARSEILLE PROVENCE

 

scorpene
 

CONSTRUCTION NAVALE

  • Alliance sous-marine
______________
05.2014

France-Brésil au cœur de COTE Magazine. L’occasion de rappeler que notre région concevra bientôt les systèmes de combat des futurs sous-marins brésiliens.


La DCNS (Direction des constructions navales), qui intervient dans le domaine de l’armement naval et de l’énergie, inaugure ce printemps la plateforme d’intégration des systèmes de combat qui équiperont les futurs sous-marins brésiliens du type Scorpène. Installée sur un site de la Direction générale de l’armement (DGA) à Saint-Mandrier, cette initiative de premier plan a pour vocation de tester et d’éprouver à terre les systèmes de traitement des informations qui permettent à l’équipage d’analyser l’environnement du sous-marin grâce à la compilation des informations perçues par les senseurs et de mettre en œuvre ses armes.


Deux ans de tests
Pendant deux ans, les équipes du groupe naval français et de la marine brésilienne travailleront main dans la main à Saint-Mandrier, dans une configuration technique similaire à celle rencontrée à bord des sous-marins. Une fois les essais menés, les équipements qui composent le système de combat seront envoyés au Brésil où ils seront installés à bord du premier des quatre Scorpène commandés par le Brésil en 2009. Tout en permettant à la marine brésilienne de renforcer son expertise dans ces domaines de pointe, l’objectif de cette initiative est de gagner en efficacité sur les délais de construction des bâtiments. Polyvalents et conçus pour tous types de missions (lutte contre les navires de surface, guerre anti-sous-marine, opérations spéciales), les nouveaux Scorpène mesurent 76 mètres de long pour un déplacement en plongée de plus de 2 000 tonnes et pourront accueillir un équipage de 45 hommes. L’augmentation de la taille permet notamment d’accroître les réserves en combustible et en vivres, afin de gagner en autonomie, condition impérative compte tenu de l’étendue des eaux brésiliennes. Si le « S-BR 1 » doit débuter ses essais en mer en 2016 – avec une livraison prévue mi-2017 – les trois sous-marins suivants seront livrés au rythme d’une unité tous les 18 mois, soit normalement début 2019, mi-2020 et début 2022.

 

 

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
octobre - novembre 2017

 

fb-cote