accoustique
 

Répétition minutes

  • Le défi de l’acoustique

05.2015

Inventée vers 1750, la répétition minutes, considérée comme la reine de complications, permet de connaître l'heure dans le noir, avant l'usage de l'électricité. En 2015, la magie opère toujours...

 

Certes, la répétition minutes a plus de 250 ans... Pourtant, elle demeure la quintessence de la haute horlogerie. Un défi de taille pour les rares horlogers capables de la mener à bien. Le principe ? Sonner l'heure, les quarts et les minutes. L'enjeu ? Sans cesse améliorer la qualité du son. Trois dépôts de brevets et huit années de développement ont été nécessaires à Audemars Piguet pour créer sa nouvelle Royal Oak Concept. Cette pépite, animée par un mouvement à remontage manuel avec répétition minutes, tourbillon et chronographe à roue à colonnes, se démarque par une qualité phonique et un volume sonore inégalés. Demandez à un propriétaire d'une montre sonore de faire une démonstration... Un sourire se dessinera sur son visage. Cette irrésistible complication provoque l'enchantement. Même poésie pour la Répétition Minutes Tourbillon sous Ponts d'Or de Girard-Perregaux. La manufacture prouve qu'elle demeure fidèle à sa filiation horlogère datant de 1791. Aujourd'hui, elle repense sa répétition minutes pour donner une nouvelle dimension au mécanisme de sonnerie. Chez Bulgari, le boîtier architectural de la montre Carillon Tourbillon loge le calibre manufacture, qui lie deux complications, le tourbillon et le carillon, d'une sonorité exceptionnelle. Primée au Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2014, la Classic Fusion Tourbillon Cathedral Minute Repeater de Hublot a remporté le prix de la meilleure Montre à sonnerie pour son son très musical. Enfin, la Master Grande Tradition Grande Complication en or rose de Jaeger-LeCoultre marie harmonieusement un tourbillon orbital sidéral et une répétition minutes au son riche et intense.