Urbanisme

 
aeroport-marseille
 

Les nouvelles lignes Marseille Provence


07.2014

Il est devenu le premier aéroport de province pour les destinations à plus de 5 heures de vol direct. Ainsi, en 2014, Toronto, Séoul ou Madagascar sont venus enrichir un catalogue de plus de 140 propositions.

 

 

L’année 2013 a confirmé la progression de MP, depuis une dizaine d’années avec 8,3 millions de passagers et un essor de l’international qui a représenté 56 % du trafic total. En 2014, l’ouverture sur le monde lointain s’est poursuivie. Séoul le 26 avril (avec Korean Air), Toronto le 6 mai (Air Transat), Moroni le 26 juin et Nosy Be le 29 juin (Air Madagascar) sont désormais reliés directement à Marseille Provence. De nouvelles liaisons avec Athènes et Héraklion (Aegean Airlines), Palma (Vueling), Genève (Air Transat) ou Catane (Ryanair) viennent d’être créées, preuve de la nouvelle attractivité touristique de la région. Aujourd’hui, plus de 100 destinations sont desservies par des vols directs dont une quarantaine sur les continents africain, américain et asiatique. Ces bons résultats illustrent la pertinence des investissements réalisés par l’aéroport ces dernières années. Et ce n’est pas terminé : avec un plan de plus de 150 millions d’euros sur les cinq années à venir, MP va continuer à innover, surprendre et satisfaire ses clients. Aujourd’hui, le site de l’aéroport regroupe près de 200 entreprises et plus de 5 500 salariés. On a évalué l’impact économique direct à plus d’un demi-milliard d’euros en 2012 (+ 40 % par rapport à 2009). En y ajoutant les impacts indirects et induits de l’activité produite par l’aéroport, on atteint un total de plus de 4 milliards d’euros. Les retombées économiques sont aussi fortement liées à l’arrivée de touristes qui consomment sur le territoire régional. La zone de chalandise de l’aéroport MP, l’une des plus importantes de France avec plus de 6 millions d’habitants à moins de 2 heures, est dynamisée par des entreprises et des marques mondiales telles Airbus, Ricard ou CMA CGM.