Urbanisme

 

 

 
togu

Une villa signée Togu à Miami.

À la conquête de la planète


05.2017

Nombreux sont les entrepreneurs marseillais ou provençaux dont les créations s’exportent tant leur savoir-faire apparaît comme une évidence... En voici 4 exemples (un inventaire non exhaustif !)

 

Mod’s Hair
Hair designer depuis 25 ans, Frédéric Darmon a su s’entourer d’excellents professionnels pour implanter avec succès Mod’s Hair à Marseille. La marque devient en quelques années une référence très appréciée dans la cité phocéenne. Très suivie en France et à l’étranger grâce aux réseaux sociaux, sa présence digitale permet d’accroître la visibilité de l’excellence et du style français hors frontières. C’est d’ailleurs grâce à elle que Mod’s Hair Marseille, associé pour l’occasion à Mod’s Hair Paris, s’implante dans la cité des anges où deux salons voient le jour en dix mois. La structure Mod’s Hair USA envisage de développer la franchise dans tout le pays et d‘ouvrir une douzaine de salons d’ici dix-huit mois. Le premier reste emblématique puisqu’il donne sur Beverly Boulevard, sans doute un clin d’œil aux origines de Mod’s Hair, spécialisé au départ dans la coiffure studio, au service de l’image, des créateurs de mode et des grands couturiers...

 

Hero Seven
Avec la création d’Hero Seven en 2007, le Marseillais Erroll Teboul peut satisfaire son projet d’allier ses différentes passions – l’univers vintage, les sports mécaniques et la mode – pour confectionner une collection masculine qui lui ressemble. Il ramène de son séjour de deux ans à New York la culture de l’overprint et du vintage. Il en résulte une volonté de créer des produits pour homme en utilisant l’image de héros masculins des années 60 et l’envie de reproduire une personnalité majeure de cette période, Steve McQueen (Hero Seven détient la licence d’exploitation des photos de Steve McQueen dont le succès est grandissant). Dans une mode qui conjugue le bio et l’écolo, le label n’est pas en reste puisqu’il s’engage activement pour la préservation des forêts amazoniennes (chaque produit est vendu avec un fil vert, véritable pense-bête écologique). Le succès d’Hero Seven se traduit par 4 boutiques en PACA, 30 points de vente en France et 10 en Europe.

 

American Vintage
C’est au terme de plusieurs voyages aux USA que Michaël Azoulay prend conscience des infinies possibilités du travail du coton. Il lance alors une ligne de T-shirts, plutôt sportswear. Les bases du travail de la griffe sont déjà là : le coton est gratté, roulotté, coupé à vif, bref, maltraité pour lui donner ce tombé loose si caractéristique. 2007 voit naître le premier point de vente à Marseille et le site on-line. Les pièces sont faciles à vivre et intemporelles, avec juste ce qu’il faut de twist actuel pour s’adapter en douceur à la personnalité de ceux qui les portent. L’offre s’étoffe d’année en année (pièces en lin, leggings en coton, ligne homme, concept retail, accessoires destinés à l’homme et à la femme, pièces plus sophistiquées, ligne sport pour femme, etc.) et s’étend géographiquement. Aujourd’hui, riche de 120 boutiques dans le monde, de plus de 1 500 points de vente, American Vintage est devenue une marque incontournable du dressing des modeuses.

 

Togu
L’exploration entreprise par l’agence Togu depuis deux ans porte ses fruits : l’architecture globale qu’elle prône séduit les Etats-Unis. Genève en 2015 inaugure son implantation à l’étranger. Aujourd’hui, sa French touch mais aussi sa conception de projets totalement aboutis (intégrant l’architecture traditionnelle, le design, la décoration, le mobilier...) séduisent New York et Miami. Les fondateurs de Togu, Stéphane Torres et François Guglielmina, montent une société aux USA où ils passent désormais une semaine par mois. Outre la perspective d’accroître ses parts de marché, cette conquête de l’Amérique permet à l’agence d’explorer de nouveaux sujets motivants sur le plan créatif, au contact d’une clientèle différente et d’un environnement original. La cohérence du travail – depuis le projet architectural et paysager jusqu’aux aménagements intérieurs – est particulièrement appréciée dans un pays où l’on a tendance à fractionner ces services.

Photo : Une villa à Miami. ©DR