Urbanisme

office-tourisme
 

L'opération Sextius-Mirabeau


05.2014

Elle est l’une des plus importantes opérations urbanistiques en centre-ville d‘Europe. À terme, elle offre aux habitants et aux touristes un nouveau trait d’union dans
la ville.


Sorte de « greffe citadine », végétalisée et très archi­tecturale, ce lieu de toutes les promenades, en pleine réhabilitation, relie l’ancienne ville au nouveau quartier Sextius-Mirabeau et devient le poumon de la cité. « Pouvez-vous m’indiquer le centre d’Aix-en-Provence ? » Entre la Rotonde et la cathédrale Saint-Sauveur aurait-on dit. « C’est la place de la Rotonde, entre le cours Mirabeau et les Allées provençales », disent aujourd’hui les Aixois.

LA NOUVELLE GARE ROUTIÈRE
Il aura fallu à la nouvelle gare routière d’Aix-en-Provence quel­que deux ans de travaux pour s’ouvrir au trafic et au public. Un projet architectural résolument moderne, confié à l’architecte Jean-Marie Duthilleul, à qui l’on doit entre autres les gares TGV d’Aix-en-Provence et d’Avignon. Deux années pour une réa­lisation mêlant le bois au zinc, le végétal au photovoltaïque, signant son identité visuelle unique dans le paysage aixois. Tout a été pensé dans un souci d’esthétisme et de pratique, autour des 20 quais de stationnement des cars. Un bâtiment d’accueil de 600 m2, une promenade ombragée par des arcades, sous lesquelles pourront circuler les voyageurs finalise l’ensemble. En effet, située à l’extrémité de l’avenue de l’Europe, cette nouvelle gare routière possède deux éléments particulièrement notables : côté piétons, les arches métalliques qui surplombent l’espace extérieur, et, côté bus et cars, le mur végétal. Sur un plan pratique, la gare comptera 20 quais pour les bus ou les cars, une galerie de 2 000 m² pour les voyageurs, un local sécurisé pour les vélos, un espace de vente à emporter et une promenade abritée qui permettra aux Aixois d’aller de l’avenue des Belges à Encagnane. Pensé en concertation avec les riverains et les comités d’intérêt de quartier, la nouvelle gare permettra de flui­difier la circulation des bus, souvent pris en étau dans la circulation.


UNE RÉALISATION ÉCORESPONSABLE
Dès les premiers appels d’offres, une réelle volonté de modernité écoresponsable s’était ressentie. Le projet avait dès lors reçu le Prix de l’innovation EDF/EPL 2012 au congrès national des établissements publics locaux, pour ses performances énergétiques et ses qualités architecturale, environnementale et techniques. Touche finale, esthétique et technique à cette superbe réa­li­sation, le mur végétal. Avec ses 210 mètres de long sur 8 mètres de haut, il limitera les pollutions sonore, atmosphérique et visuelle. Agrémenté sur toute sa longueur par des projecteurs permettant sa valorisation nocturne et l’éclairage des voies, il se transforme en tableau dès la tombée du jour.

LE RÈGNE DE L'EAU ET DU VÉGÉTAL
En matière de murs de tous les records, la ville d’Aix se hisse au premier rang ! À ce jour, c’est l’inauguration du plus grand mur d’eau urbain d’Europe qui se prépare. Conçu par le célèbre designer français Christian Ghion, il est réalisé par la SEMEPA (Société d’économie mixte d’équipement du Pays d’Aix), dans le cadre des travaux d’embellissement des espaces publics du quartier Sextius-Mirabeau. Accroché sur le pont Juvénal, en contrebas du nouveau conservatoire, il sera sur le versant Sud, ce que le mur végétal de Patrick Blanc est au versant Nord. Ses 600 m² en entrée de ville en feront le plus grand mur d’eau urbain d’Europe.

UN OFFICE DE TOURISME 3e GÉNÉRATION
L’office de tourisme d’Aix et du Pays d’Aix, qui apparaît aujourd’hui, avec ses 3 200 m2, comme l’un des plus grands d’Europe et le leader français en supports numériques et dynamiques, entraîne ses visiteurs dans une sympathique valse digitale. Entre bornes, totems et écrans, ce sont 9 outils tactiles qui sont mis à la disposition des milliers de visiteurs par jour. Les logiciels innovants, conçus par une société toulonnaise, permettent la découverte des sites, des établissements de tourisme et des producteurs locaux. Tout est fait pour aider à les trouver, jusqu’à l’itinéraire et le carnet de route que l’on s’envoie par mail sous forme de PDF. Cette consultation sur ordinateur personnel, tablette et smartphone permettra l’économie de plusieurs tonnes de papier.

DERRIÈRE LES PALISSADES
Chacune et chacun le sait, l’Apple Center débarque. La délicieuse tactique d’Apple est en pratique aujourd’hui sur Aix. La firme devrait annoncer officiellement la naissance de son nouvel Apple Store aixois, en lieu et place de l’ancien office de tourisme, quinze jours avant son ouverture. Depuis quelques mois, les offres d’emploi sont en ligne et, derrière les palissades, l’avancée des travaux est bien réelle, quasi achevée. Une architecture et un design 100  % Apple !


À savoir : Aix-en-Provence vient de recevoir le Trophée des villes électro-mobiles 2013 pour l’ensemble des dispositifs mis en place pour développer les déplacements à l’énergie électrique.