Urbanisme

 

 PLAN DE MASSE Mai2014 full 2
 

Thecamp

  • Pour imaginer la ville de demain

12.2015

Les ruptures engendrées par les technologies et les usages promettent des opportunités économiques et sociétales sans précédent. Thecamp participera activement à cette dynamique de transformation majeure des cités.

 

En 2050, près de 70 % de la population mondiale sera urbaine, contre 50 % aujourd’hui, ce qui entraînera une mutation profonde de nos sociétés. Dans la région aixoise, un campus d’innovation voulu par Frédéric Chevalier, Thecamp, vise à relever un des défis majeurs du XXIe siècle : construire des villes intelligentes, humaines et durables, grâce aux innovations, tant technologiques que d’usages, qui accompagnent cette transformation. Relever ces défis implique le travail collaboratif de multiples acteurs – grands groupes, PME, startups, scientifiques, collectivités locales, État, financeurs – à qui il manque aujourd’hui un « tiers-lieu » dans lequel s’inventent, s’expérimentent et se créent les nouveaux services, les nouvelles technologies, les nouveaux modèles économiques, juridiques et financiers de la ville du futur. C’est le rôle que jouera Thecamp. En réunissant experts, entrepreneurs, dirigeants et étudiants, Thecamp créera un écosystème inédit, un lieu d’intelligence connectée et collective, où savoirs et savoir-faire se transmettent, se partagent et se confrontent. Ce campus sera dédié à la formation, l’acculturation, l’innovation et l’expérimentation. Ce sera un lieu de vie remarquable, fédérateur de grands projets et vecteur de rayonnement international pour la France et l’Europe.

 

Thecamp s’étendra sur un domaine de 7 hectares sur la Technopole de l’Environnement Arbois Méditerranée, près d’Aix-en-Provence. Il comportera 12 000 m² de bâtiments, 250 chambres et 2 restaurants. Il recevra chaque année 150 experts et générera de nombreux emplois : 150 d’ici à l’ouverture et 2 500 (en 5 ans) par les startups. Il formera, la première année, 2 500 managers publics et privés, une cinquantaine d’étudiants venus du monde entier et 350 jeunes âgés de 9 à 18 ans lors des « Summer Camps ».
Basées sur une démarche transdisciplinaire et participative, les formations porteront sur les principaux enjeux de la ville intelligente (gestion des ressources, mobilités, utilisation des données, objets connectés...) et sur des thématiques de créativité et d’innovation. Dispensées par des experts nationaux et internationaux, elles auront pour objectif d’apporter les clés pour prendre la mesure des bouleversements en cours et à venir, de penser en rupture pour imaginer les vraies solutions de demain, tout en apportant les outils pour mieux appréhender la transition digitale. Des conférences d’envergure internationale compléteront le bouquet initial.

 

Thecamp accueillera chaque année une soixantaine de startups et PME de croissance pour les assister dans leur développement. Ces entreprises spécialisées dans les domaines de la ville intelligente et durable pourront avoir accès à des financements en capital ainsi qu’à de multiples marchés tests. Elles composeront un pôle d’innovation pour les métropoles, les collectivités ou les industriels partenaires.
L’expérimentation étant au cœur du projet, Thecamp bénéficiera de zones urbaines réelles qui en feront un « laboratoire à ciel ouvert ». Les innovations et solutions pourront être évaluées en situation grâce aux partenariats noués avec des collectivités territoriales françaises, européennes, mais aussi du bassin méditerranéen. Cette démarche expérimentale itérative permettra d’imaginer les solutions et modèles économiques pérennes. La Provence, première zone d’expérimentation de Thecamp, deviendra une région pilote où seront testées de nouvelles pratiques qui, une fois validées, pourront être déployées ailleurs.