Urbanisme

 

 

 
 Espaces-07-HD-3-copie.jpg
Le calcaire s’invite au salon

L’effet grotte

  • Maison troglodyte à Saint-Chamas

09.2019

Elle en a vu passé des occupants et des fonctions cette grotte naturelle creusée par la mer il y a près de 150 millions d’années. Mêlée aux éléments, l’Histoire continue à Saint-Chamas.

Nous recherchions une jolie maison de ville dans les environs de Gardanne où nous habitions. Nous n’étions pas pressés et attendions le fameux coup de cœur, mais nous étions loin d’imaginer que nous tomberions sous le charme d’une grotte, s’amusent les propriétaires. En effet, nous avons découvert cette “curiosité” sur le site d’Espaces Atypiques et tout s’est fait dans la journée. Nous l’avons visitée le matin et l’achetions l’après-midi même se souviennent-ils avec une certaine émotion. C’était il y a un an et demi. Depuis, nous vivons vraiment l’effet grotte. Un cocon dont nous avons du mal à sortir, même le week-end, tellement nous y sommes bien ! » Réhabilitée dans les années 90 par un architecte local, elle n’a fait l’objet d’aucuns travaux si ce n’est l’installation d’un jacuzzi sur la terrasse. Pour la petite histoire, rappelons que la commune de Saint-Chamas, située dans l’anse de l’Etang de Berre, est traversée par une colline de safre bleu et de calcaire. C’est précisément là que se niche la quinzaine de grottes appelées « baumes » dont certaines, et c’est unique en Europe, sont traversantes comme un tunnel. Une cour arborée de 50 m² permet d’accéder à la maison via un petit chemin de l’autre côté de la colline.

Fraîcheur et isolation naturelles
Parfaitement organisée sur une centaine de mètres carrés, la grotte abrite deux niveaux auxquels s’ajoute la terrasse de 40 m² située à plus de 20 mètres de hauteur à flanc de roche. « Exposée ouest, celle-ci offre une vue panoramique sur le village, le port et l’horizon avec ses couchers de soleil éblouissants », ajoute la propriétaire éternellement sous le charme. Au « rez-de-chaussée », découvrons le « salon cathédrale » sous roche de 42 m² — plus de 5 m de hauteur – mais aussi la cuisine et la suite parentale de 25 m². L’étage dispose d’un petit salon en mezzanine et d’une autre chambre de plus de 20 m² avec sa salle de bains. « Et pas besoin de climatisation, rappellent les maîtres des lieux. L’isolation est totalement naturelle, la roche maintient en permanence, été comme hiver, une température ambiante d’environ 20°. » Par ailleurs, l’épaisseur de la pierre produit une incroyable isolation phonique, les sons sont « étouffés », très assourdis. Tout cela crée une atmosphère proche de l’exception.

A l’occasion des 10 ans d’Espaces Atypiques,
les éditions de la Martinière ont publié « Vivre Autrement »,
un ouvrage inspirant.

Par Louis Badie
Photographies Jean-Marc Palisse - les Editions de la Martinière