Urbanisme

 

 

 
 Laissez-passer.jpg
Le upcycling (ou surcyclage) permet d’obtenir des matériaux d’utilité supérieure./ © Laissez passer

Reso-nance

  • Vers une démarche environnementale

09.2019

L’association Reso-nance numérique, qui réside au Lieu de Fabrication Ouvert, le fablab de la Friche Belle de Mai cofondé avec l’association ZINC, vient de se trouver un nouveau challenge : l’écologie.

Cette association a longtemps décliné des projets centrés sur le partage de connaissances et l’émancipation via les cultures numériques. Depuis 3 ans, elle construit, avec des partenaires, des ateliers de fabrication et de réparation. Elle conjugue des savoirs et réalise des projets collectifs, tel celui qui a abouti à la construction de broyeuses plastique pour l’association Palana Environnement, dans le cadre du projet le Grand Saphir (une initiative citoyenne visant à collecter à la nage les déchets des fonds marins peu profonds). Longtemps ancrée dans le numérique (source de pollution !), Reso-nance entame aujourd’hui une réflexion centrée sur l’écologie : promotion des gestes responsables, mise en réseau des porteurs de projets, création d’outils…  

Avec Laissez Passer 
À cet égard, le projet entamé avec Laissez Passer est emblématique. Cette association, située dans l’enceinte du port autonome de Marseille, a pour but la valorisation des déchets portuaires recyclables par la création d’espace, de modules scénographiques et des projets d’aménagement intégrant tous types de matériaux. Les ateliers aborderont la problématique du travail en commun, de la production d’un cycle vertueux (associant compétences, personnel, espace, utilisation des matériaux), du réemploi des pièces ultra-manufacturées (obsolètes dans leur environnement bien qu’en parfait état), en s’inspirant de l’existant, en réinventant des fonctions et des usages, en réduisant les commandes de composants électroniques grâce aux récupérations.