Urbanisme

 

 

 
 tram.jpg
Depuis 2007, le tramway marseillais prouve l’efficacité de la motorisation électrique../ © Camille Moirenc

Le transport électrique

  • Une solution urbaine (mais pas que…

05.2019

La mobilité urbaine décarbonée permet de limiter l’empreinte environnementale, d’améliorer la qualité de vie. Elle répond parfaitement aux nouveaux enjeux environnementaux et constitue bel et bien une alternative durable.

La Métropole Aix-Marseille-Provence et le Département des Bouches-du-Rhône caressent l’objectif – ambitieux mais logique – d’une mutation des transports en commun vers une solution de ce type. Exit le diesel et vive l’électricité ! La ligne 82 de la RTM, intégralement électrique depuis 2016, a été une première en France et constitue un modèle en la matière. Une réflexion est menée en parallèle sur l’utilisation du GNV (gaz naturel pour véhicule), une solution d’origine renouvelable grâce à la méthanisation de déchets et de boues d’épuration. La volonté de privilégier des solutions électriques concerne également le transport individuel. Sur le plan des infrastructures, cela se concrétise par le projet de création de 475 bornes de rechargement sur le territoire métropolitain d’ici 2021 (275 bornes seront financées par la Métropole, 200 par le Département). Elle se traduit également par des aides apportées aux acquéreurs de véhicules électriques : ainsi, en plus du bonus écologique de 6 000 € (une des premières mesures issues du Grenelle Environnement), de l’éventuelle prime de conversion de 2 500 €, le Département des Bouches-du-Rhône attribue une aide de 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf.

Maurice Gouiran