Urbanisme

 

 

 
 incidences1.jpg

Avec « Incidences », l’artiste Etienne Rey explore la relation entre espace, perception et lumière. / © Florent Joliot

La ville de la mixité

  • Vivre ensemble !

03.2019

Les opérations pour mieux vivre ensemble se multiplient, que ce soit à partir d’initiatives citoyennes ou de projets architecturaux permettant aux habitants de devenir acteurs de leur ville.

La végétalisation des rues
La volonté des riverains de végétaliser leur rue prend des formes différentes : pots de fleurs, jardinières, palettes de bois… Outre l’amélioration de la qualité environnementale, ces initiatives permettent de lutter contre les îlots de chaleur, animent le quartier et, surtout, créent des liens entre des citoyens soucieux de la propreté et de l’attrait de leur environnement. Dans le centre-ville, tout a démarré du côté de la rue de l’Arc (Noailles) il y a une dizaine d’années. Cela a incité la Ville de Marseille à créer un permis (Visa Vert) et une charte qui permettent aux particuliers d’installer gratuitement des végétaux sur l’espace public tout en respectant la sécurité et l’utilisation des voies par les autres usagers (personnes à mobilité réduites, pompiers…). Plantes, fleurs et arbustes peuvent ainsi être choyés, se développer, contribuer à l’embellissement du cadre de vie et apporter un peu de nature en ville. Une soixantaine de sites ont ainsi été créés. Ils illustrent ce à quoi la ville pourrait ressembler au prix d’un peu de bonne volonté de la part des habitants et des pouvoirs publics !

Le Carré Saint-Lazare
Le Carré Saint Lazare – confié par Logirem aux architectes Daniel Deluy et Rémy Marciano – se veut générationnel, social, fonctionnel, patrimonial et évolutif. Il comprend 10 immeubles (soit plus de 200 mètres de linéaire de façades) rassemblant un total de 455 logements (192 en accession et en locatif, 197 en résidence étudiante, 66 pour les seniors) et plusieurs locaux commerciaux et de services. S’y côtoient ainsi une salle de sport privative et une zone de services orientée étudiants, une crèche de 42 berceaux (pour enfants de 2 mois à 3 ans) et un espace d’accueil et d’activités ouvert aux seniors (appartenant au Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône), une moyenne surface alimentaire et un parking souterrain de 371 places (et plus de 300 m² de parc 2 roues), le tout agrémenté d’une œuvre contemporaine de l’artiste Etienne Rey. Les concepteurs de ce programme, conforme aux normes BBC, ont favorisé les logements traversants ainsi que leur exposition, renforcé l’isolation thermique et acoustique, végétalisé le cœur d’îlot, sécurisé l’entrée des halls, utilisé les radiants électriques individuels pour le chauffage et l’énergie solaire pour la production d’eau chaude.