PARU DANS COTE LA REVUE D'AZUR

 
 alexi tricroir
 

Alexis Tricoire

  • Plasticien du végétal
______________
04.2016

Pour la première fois, le salon Paris Déco Off consacre un événement* au design végétal. Parmi les invités, le talentueux Alexis Tricoire, fer de lance de cette discipline.

 

Il est à la fois artiste designer, botaniste, scénographe, jardinier... Alexis Tricoire fait partie de ces personnalités qui ont fait les lettres de noblesse d’une discipline en pleine éclosion : le design végétal. En effet, ce dernier repense depuis plus d’une dizaine d’années la place de la nature dans notre société pour le compte d’institutions et d’entreprises internationales. Reconnu pour ses mises en scène végétales spectaculaires et sensorielles, que ce soit au travers d’objets usuels ou de sculptures monumentales, le designer porte à chaque création un regard novateur et engagé, porteur d’une volonté de sensibiliser le public au respect de l’environnement. Exemple avec son lustre Babylone (2011) qui redéfinit le concept de jardin suspendu grâce à sa bulle évoquant un micropaysage. La source lumineuse permet non seulement d’éclairer la maison de manière originale mais assure également le bon développement des plantes. Pour son installation artistique « Le Dragon à Deux Têtes », commandée par la Cité de la Mode et du Design et présentée in situ de juin à novembre 2015, il imagine un étrange animal monumental semi-aquatique composé de plantes vivantes, qui occupent tout le hall d’entrée et l’atrium sur deux niveaux en s’échappant d’immenses gaines techniques placées en lévitation.

 

Arbres sonores en lévitation
Avec son studio Végétal Atmosphère créé en 2009 comme un laboratoire expérimental, il lance différentes collaborations avec des spécialistes de tout horizon, et notamment des designers sonores comme le compositeur français Gilles Cardoni, ce qui lui permet une liberté de création débridée, à l’intérieur comme à l’extérieur, durable ou éphémère. « Pour identifier l’espace restauration du nouveau centre commercial Minto ouvert l’année dernière à Mönchengladbach en Allemagne, j’ai conçu le Diner’s Tree, une œuvre végétalisée et sonore de 18 mètres de haut, se déployant sur les quatre niveaux du centre. Cet arbre-sculpture distribue dans l’espace 15 “assiettes-jardinières” en fonte d’aluminium de 2 mètres de diamètre. Chacune révèle une composition végétale unique à l’image d’un plat à la carte d’un restaurant. » Véritable ode à la biodiversité, les 40 variétés de plantes tropicales vont évoluer au fil du temps et des saisons, laissant le public admirer l’évolution du vivant. Ses projets en 2016 ? La végétalisation de la gare d’Angers, en résonance avec l’identité végétale de la ville afin de former une vitrine du territoire. Une première en France. « Le principe du projet repose sur des arbres installés comme en lévitation et d’autres, au sol, associés à des massifs fleuris. » Sans oublier, ce mois-ci, la présentation d’une jardinière urbaine autonome en avant-première dans le 6e arrondissement de Paris, à l’occasion de la première édition des Off de l’Art et du Design végétal. Ce nouveau concept décliné à partir du projet Birds, conçu spécialement pour le centre commercial Ruhr Park, à Bochum (Allemagne), s’impose comme un véritable jardin « volant » en forme d’albatros. De belles envolées en perspectives !

 

* Les Off de l'Art et du Design végétal du 7 au 11 avril 2016, dans une trentaine de lieux de la capitale.

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
Septembre - octobre 2017

 

week end by cote

 

 

 

fb-cote