PARU DANS COTE LA REVUE D'AZUR

 
 Paul OBADIA

 

Paul Obadia

  • « Déco Meuble Design sera un grand rendez-vous régional. »
______________
10.2015

Fidèle à sa devise – « jamais de copier-coller, toujours faire la différence » – le directeur général de Nicexpo promet un salon... intrigant et surprenant !

 

COTE : Pourquoi avoir repris ce salon ?
Paul Obadia : La Chambre du négoce de l’ameublement et de l’équipement de la maison, créatrice et organisatrice de l’événement depuis 47 ans, nous a demandé de reprendre la gestion de la manifestation. Nous avons accepté car cela nous faisait, avec la Foire de Nice, deux rendez-vous importants dans l’année.

 

C’est un véritable challenge...
Oui, car c’est l’occasion de montrer que nous sommes à la hauteur des espérances que nos clients sont en droit d’attendre en matière d’exploitation de foires et de salons. C’est un pari risqué mais un pari gagné. Il y va de la réputation de Nicexpo et de notre manière d’appréhender les choses.

 

Justement comment avez-vous abordé le projet ?
En suivant le principe qui m’a toujours animé : « Jamais de copier-coller, toujours faire la différence. » Concrètement, cela se traduit ici par un changement de nom – le Sadeca devient Déco Meuble Design –, mais aussi et surtout par la volonté de casser l’image d’un salon classique.

 

Et comment casse-t-on cette image ?
En intriguant et surprenant par des rendez-vous totalement inédits. Par exemple, nous allons demander à des artistes comme Moya, Antoine Graff, Bernard Taride ou encore le collectif KKF de revisiter une maison et les objets du quotidien (chaises, table, réfrigérateur, luminaires, miroirs...). J’ai souhaité aussi exposer Marie Sez, une jeune photographe donc j’apprécie le travail car elle offre un regard très sensible et poétique de la réalité. Pour le salon, elle exposera un projet sur le délitement de l’architecture en zone urbaine.

 

Les jeunes designers seront aussi à l’honneur ?
En effet, j’aime à penser que le salon servira d’exhausteur de talents. Pour cela, nous avons organisé un grand concours de design. Un appel à projet qui, avec 40 dossiers reçus, a remporté un grand succès. C’est Rémi Abel, un étudiant de la Kedge Design School de Toulon, qui a été sélectionné pour sa Student Box, une boîte qui renferme tout le nécessaire pour vivre confortablement dans un espace de 12 m2 (voir page suivante).

 

L’aménagement est une problématique importante pour les designers ?
Oui, c’est ce que j’appelle « l’habitat à géométrie variable ». Aujourd’hui, nous avons besoin d’intérieurs capables de s’adapter à toutes les situations de la vie : famille recomposée, travail à domicile, accueil d’un parent en perte d’autonomie... J’ai donc voulu que le salon offre aux visiteurs un ensemble de solutions « gain de place » adaptées à leurs besoins.

 

Justement, parlez-nous des exposants...
Il y aura bien évidemment les grands classiques (salons, cuisines, salle de bains), mais nous voulons repositionner le salon sur une offre de qualité en refusant certains exposants qui ne répondaient pas à la nomenclature.

 

Quel est votre objectif pour cette première édition ?
Créer un véritable rendez-vous régional et faire en sorte que les professionnels absents se disent après coup : « J’aurais dû venir, j’ai raté quelque chose ! »

 

Du 7 au 15 novembre 2015
Nice, Palais des Expositions
Esplanade Maréchal de Lattre de Tassigny
www.decomeubledesign.com

 

  • COTE 30 ANS

magazine-mars

lire le magazine
Septembre - octobre 2017

 

week end by cote

 

 

 

fb-cote