freres cohen
 

Jury 2015

  • Coennection

03.2015

Joel et Ethan Coen président le jury du 68e Festival de Cannes. Les deux frères américains, habitués de la Croisette, ont gagné deux Palmes d'or et la large sympathie du public.

 

Les fratries ont-elles la cote au Festival de Cannes ? De Belgique avec Luc et Jean-Pierre Dardenne, ou d'Amérique avec Ethan et Joel Coen, la consanguinité pourrait-elle doubler les chances des compétiteurs ? Béni « des deux », le quatuor fait partie du cercle privilégié des réalisateurs deux fois vainqueurs de la Palme d'or – ils sont sept sur 67 ans d'histoire du festival, dont Coppola, Kusturica, Haneke – et leurs productions sont généralement assurées d'intégrer une sélection cannoise, quelle qu'en soit la catégorie. À Cannes, Ethan (60 ans) et Joel Coen (57 ans) se sentent comme à la maison, mais cette année, changement de position, ils seront tous les deux assis à la table d'honneur du jury. « Cannes est un festival qui, dès le début de notre carrière, a toujours joué un rôle important pour nous. Et être présidents du jury est d'autant plus un honneur que nous n'avons jamais été présidents de quoi que ce soit ! » réagissait le duo américain à l'annonce de leur nomination.

 

Label Coen
Personnages paumés, humour noir, sens de l'absurde, hémoglobine par litres, tirades surréalistes, sont quelques-uns des ingrédients récurrents du cinéma des Coen qui, durant les 20 premières années de leur parcours, se sont partagé les tâches ainsi : Joel derrière la caméra, Ethan à la production, les deux à l'écriture, bien évidemment, mais aussi au montage, sous le pseudonyme commun de Roderick Jaynes... À partir de Ladykillers (2004), Ethan est crédité comme réalisateur. Qui fait quoi au juste ? Peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse du label « Coen » au final ! Les deux hommes n'ont jamais dérogé à la règle : faire ensemble un cinéma très personnel en exerçant un total control sur leurs progénitures. L'esprit de famille règne en effet sur leurs tournages, face et arrière caméra avec des équipes techniques fidèles et une bande de comédiens dévouée, à l'instar de Frances McDormand (épouse de Joel Coen), Steve Buscemi, John Turturro, Jeff Bridges, John Goodman et George Clooney. Récemment, on a beaucoup vu circuler sur le Web l'acteur buveur de café affublé d'une jupette pour les besoins, précisons-le très vite, de la prochaine comédie signée du binôme américain. Dans Hail Caesar !, mister Clooney ne campe nullement un gladiateur mais un agent de stars à Hollywood aux prises avec Scarlett Johansson, Channing Tatum, Tilda Swinton, Ralph Fiennes, Josh Brolin et... Christophe Lambert ! Chéris de la critique et des festivals – le site IMDb recense 138 prix décernés dans le monde –, Ethan et Joel Coen sont aussi très appréciés du grand public. Et aussi de Steven Spielberg qui a demandé au duo de scénaristes leur participation aux côtés de Matt Charman à l'écriture de son nouveau film, Le pont des espions, un thriller avec Tom Hanks, dont la sortie française est prévue le 28 octobre 2015. Une vraie Coennection !

 

http://org-www.festival-cannes.com

 

AU PALMARÈS DES COEN...

En 1987, Arizona Junior, le deuxième long-métrage des frères Coen, présenté hors compétition, fait chavirer de bonheur les festivaliers. C'est l'aventure Cannes qui commence. Sur la vingtaine de leurs réalisations, 9 ont été présentées au Festival et 5 ont été récompensées : Barton Fink, Palme d'or et Prix de la mise en scène (1991), Fargo, Prix de la mise en scène (1996), The Barber, Prix de la mise en scène (2001), et Inside Llewyn Davis, Grand Prix (2013). Côté Oscars, ils en ont obtenu 4 au cours de leur carrière : un pour Fargo (1997) et trois pour
No Country for Old Men (2008).

 

Par Mireille Sartore

Joel et Ethan Coen sur le tournage d'Inside Llewyn Davis, Grand Prix du Jury Cannes 2013.