Vivre sa ville

 

 

 
 Savills03

 © Jean-Pierre Amet

Grégory Renault

  • « Nice rivalise désormais avec Londres et Barcelone. »

04.2018

En devenant le premier associé Savills* en région, le président de Nicea Conseil prouve que le marché de l’immobilier tertiaire est en plein essor.

 

Savills vient d’ouvrir un bureau à Nice. Pourquoi ?
Le marché de l’immobilier d’entreprise sur la Côte d’Azur est devenu très attractif. Des investisseurs de premier ordre regardent de plus en plus vers Nice et ses alentours.

 

Dans quelle mesure le secteur s’est-il modifié ?
La politique de développe­ment mené par la Métropole et les grands projets comme l’Eco-Vallée, le tramway, le Grand Arenas ou Nice Méridia ont permis de créer une dynamique unique grâce à laquelle de nouveaux programmes voient le jour.

 

Quels types de programmes ?
Des programmes « Classe A », à même de répon­dre à des critères précis : développement durable, positionnement par rapport aux commerces, aux transports en commun... Des propositions qui n’existaient pas ici avant, à l’image du Palazzo Méridia, un immeuble de bureaux en structure bois, le plus haut de France, qui sera livré cette année à Nice.

 

Une aubaine pour les entreprises...
Oui, nous sommes capables désormais de rivaliser avec des métropoles comme Londres ou Barcelone, que ce soit en termes d’implantation mais aussi d’investissements. Nice propose des taux de rendement de 5,5 à 6 % par an alors que, à titre d'exemple, le quartier central des affaires à Paris n’est qu’à 3 à 3,5 %.

 

Comment vous positionnez-vous ?
Nous offrons un service sur mesure dans les différents secteurs de l'immobilier d'entreprise : bureaux, locaux, entrepôts, commerces, investissements, expertise... Nos collaborateurs associent esprit d'entreprise et connaissances approfondies, garantissant ainsi à nos clients le meilleur service. D’ailleurs Nicea Conseil est membre, et c’est le seul broker sur la Côte d’Azur, de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS)**.

 

Par Alexandre Benoist