johan
 

Johan Tamer-Morael

  • Slick en Seine

02.2013

 

Le fondateur et directeur de Slick, la plus prisée des foires en marge de la Fiac, ne pouvait échapper au chaudron magique… Un père architecte, une mère courtier en art, et de multiples passages dans des galeries pendant ses études aux États-Unis, « et particulièrement sur les off des grandes foires », ont conduit ce jeune galeriste à fonder, en 1996, avec la journaliste Aude de Bourbon Parme, la première édition d’un OFF devenu depuis très… IN ! « En revenant en France, je me suis influencé de mes découvertes américaines pour créer Slick et présenter des artistes et des galeristes de ma génération, pas plus d’une cinquantaine de galeries dynamiques – 50 % sont françaises et 50 % majoritairement européennes – qui aiment avant tout prendre des risques. » Résultat : la foire de la scène émergente est devenue incontour­nable et, il y a deux ans, une petite sœur est née en Belgique*. Pour sa 8e édition, le rendez-vous se déplacera, du 24 au 27 octobre 2013, sur les berges de la Seine, précisément sous le pont Alexandre III, à quelques pas du Grand Palais où trône sa majesté la Fiac. Et pourquoi Slick au fait ? « En anglais, “slick” désigne une petite nappe de liquide qui émerge des profondeurs vers la surface. Ce qui décrit parfaitement notre ambition, non ? » On plonge.



www.slickartfair.com