Martin 8507

Martin Berger

  • Dans ses murs

10.2016

Dès son enfance, il est sensibilisé au bel ouvrage. Sa mère est styliste, son père, naturaliste. « Avec ma mère, au marché Saint-Pierre, j’ai découvert les belles étoffes et le toucher tandis que mon paternel m’ouvrait sur l’extérieur, le bois dans son état brut, les oiseaux, les forêts... » Aujourd’hui, l’artiste plasticien met son œil aguerri, affûté très tôt dans les salles des ventes et à l’école du Louvre, au service des plus grandes maisons – Louis Vuitton, Van Cleef & Arpels, Chanel, Hermès, Ruinart... mais aussi de résidences privées ou d’hôtels de luxe. Martin Berger est spécialisé dans les compositions murales. À l’aide d’outils fabriqués sur-mesure, il sculpte des enduits généreux en y dessinant des traces, des empreintes, des frontières... Dans cette effervescence, il découvre un procédé majeur dans son écriture artistique : l’impression photographique sur béton. Installé dans son atelier éponyme à Grenoble depuis 1999, Martin Berger travaille avec sa femme et six collaborateurs. Avant de succomber à l’appel artistique, il a eu plusieurs vies, qui ont nourri son imaginaire. Débutant auprès d’un ébéniste, étudiant en histoire de l’art à Berkeley, restaurateur de bateaux et d'automobiles à San Francisco ou antiquaire au Village suisse à Paris... « J’étais spécialisé dans la verrerie de Nancy mais avec le krach boursier, en 1992, mes clients ne m’ont plus suivi. » Chuter pour mieux rebondir. « Le hasard de l’économie a plutôt bien fait les choses. Je suis passé de la poussière de l’ancien à la lumière de la création. »

 

www.ateliermartinberger.com/