Culture

 

 
 mark lupertz
 

Musée d'art moderne de la ville de Paris

  • Première rétrospective française de Markus Lüpertz

06.2015

Figure majeure de la scène artistique européenne du XXe siècle, Markus Lüpertz est enfin consacr en France à sa juste valeur, une rétrospective lui est dédiée au musée d'Art moderne de la Ville de Paris. Né en 1941, il fut avec Georg Baselitz (le plus connu) et Jörg Immendorff (célébré il y a peu à la
Fondation Maeght) l'un des instigateurs de l'expressionnisme allemand des années 60. À cette époque, Lüpertz commence la série des « peintures dithyrambiques » – terme emprunté à Nietzsche –, des vastes tableaux intensément colorés, envahis par des objets du quotidien et des formes humaines, déformés, exagérés, exaltés. Plus tard, il y intègre des « motifs allemands », faisant écho à l'histoire douloureuse de son pays. La mythologie rejoint son œuvre (prolifique) dans les années 80, ainsi que les grandes figures de l'histoire de l'art, tels Poussin, Goya, Courbet. L'exposition donne à voir près de 140 pièces emblématiques, dont les « Arcadies », réalisées entre 2013 et 2015.

 

Jusqu'au 19 juillet
11 avenue du Président Wilson, 16e 

Tél. 01 53 67 40 00

 

Mark Lupertz, Schwarzes Phantom, 1986.

 

© Museum Boijmans van Beuningen Rotterdam / Studio Tromp / Adagp Paris 2015